Aller au contenu
  • Information

    Bonjour et bienvenue à tous !

    Avant de vous inscrire, nous vous invitons à lire avec une attention particulière les règles régissant l'utilisation de cette plateforme communautaire.

    En vous inscrivant sur le forum AudiPassion, vous certifiez avoir lu et accepté notre charte d'utilisation.

    Afin d'avoir vos droits d'accès validés et de pouvoir participer à la communauté avec vos publications, dès lors que vous aurez pris connaissance de cette dernière et que vous aurez procédé à votre inscription, vous devez "OBLIGATOIREMENT" vous présenter dans la sous-section ici: Présentation - Votre Garage de la section principale "AUDIPASSION".

    Merci à tous les nouveaux inscrits de ne pas présenter dans le détail vos anciennes voitures, ses voitures actuelles ou vos problèmes, il y a d'autres sections pour ça suivant le modèle de votre auto, mais en contrepartie il vous sera demandé de faire un effort sur votre présentation pour qu'elle ne se fasse pas en 2 lignes seulement !

    En d'autres termes, si nous avons le sentiment que votre présentation est bâclée ou ne correspond pas aux règles de cette section, elle ne sera pas approuvée et votre inscription ne vous permettra toujours pas de pouvoir contribuer ailleurs que dans cette section de présentation.

    Nous vous souhaitons à tous une excellente visite sur le forum.

    iDevX

    N'oubliez pas de nous rejoindre sur Facebook fb_icon_20x20.png


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

- Est-il possible de "recharger" (apport de matière) avant de passer la pièce au tour, un arbre à cames abîmé au niveau du joint spi. Les entailles sont assez profondes +/- 0.5 à 1 mm, elles détruiraient le joint spi.

- Quid de la chaleur apportée à l'AAC par un apport de métal ?

- Quel métal ?

- Est-ce que cette zone a un traitement antifriction qui disparaitrait avec l'apport de métal ?

- Comment font dans ce cas les collectionneurs avec les anciennes (quand il n'y a plus de pièces dispos) ?

 

 

Rechargement arbre à cames.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

tu penses que c'est ici que tu vas obtenir des informations sur les métaux et leur tolérance ?

 

Il faut aller voir un professionnel en mécanique de précision et voir ce qu'il peut te proposer.

 

C'est dommage d'utiliser cette technique de la vis pour retirer un joint spi.

 

:AP-Smiles_28:

 

Concernant les anciennes, quand elles valent de l'argent, beaucoup d'argent, tout est refabriquable !

 

Les usinages de vilebrequin et d'arbre à cames n'ont rien d'exceptionnel, beaucoup de petits ateliers sont capables d'en fabriquer

 

https://www.europages.fr/entreprises/Fabricant Producteur/arbres à cames.html

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, phoenix-dr a dit :

tu penses que c'est ici que tu vas obtenir des informations sur les métaux et leur tolérance ?

Je pense avoir d'éventuels retour d'expérience(s) et orientation, c'est le principe du/d'un site :)

 

Il y a 3 heures, phoenix-dr a dit :

C'est dommage d'utiliser cette technique de la vis pour retirer un joint spi.

Ça a très bien été sur le 1er spi, pas sur le second, ce n'aurait pas été hasardeux si j'avais connu ou estimé la largeur de la zone métallique du spi pour éviter que la vis ne sorte de celle-ci, ça fait partie de l'expérience. Si il n'y avait pas eu cette erreur, ça aurait été "pas mal cette technique de la vis pour retirer le joint spi" comme sur le premier, mais là on peut dire dommage et généraliser, puis une autre fois on aurait pas généralisé en disant, "pas mal..." :)

Il y a 3 heures, phoenix-dr a dit :

Concernant les anciennes, quand elles valent de l'argent, beaucoup d'argent, tout est refabriquable !

Oui oui, La Palice ne t'aurait pas contredit :)

 

Merci pour le lien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu imagines si tu avait une marque sur la cage au lieu de l'AAC ? Tu auras fait quoi là ?

 

Il y a des kits d'outillages pour joint spi simple et facile à utiliser ou il y a les outils officiels Audi qui sont très facile à utiliser.

 

J'espère que tu trouveras une solution à ton souci

 

:AP-Smiles_153:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'outil officiel ressemble à ça

 

91uSmFcxPZL._AC_SX466_.jpg.920ba90e7944c2851a190f71ad2638c7.jpg

 

Et celui que l'on trouve un peu partout et surtout à tous les prix

 

71CLhrGhEgL._AC_SL1280_.jpg.a87799d59e52b1e1ab1d90e18236fd92.jpg

 

C'est tellement simple à utiliser que ça me surprend qu'on ne les change pas plus souvent ces joints spi, surtout lors d'une distribution !

 

Le plus fragile et qui pisse le plus souvent étant celui du vilebrequin

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Oui c'est moins risqué de se faire la main avec ce type de malette :), ce sera pour la prochaine fois.

 

Bon en tout cas, retour d'infos pour ce genre d'opération:

 

- Faire une entaille qui uniformise les accrocs sous forme d'une fine cuvette en "U" avec un disque à ébarder, profondeur de l'entaille la plus profonde.

- Pas de soudure au chalumeau.

- Soudure à l'arc à l'éléctrode enrobée avec intensité 65 à 70A en 1 passe.

- Électrode Inox de 2.5 mm: C 0.10, Mn 0.60, Si 1.00, Ni 9.50, Cr 29.00, Mo 0.50. (1)

- Tendre à usiner, durcissement de la surface (acier crouissable).

- Soit usiner simplement,

- Soit après usinage, passage papier à l'eau pour état de surface souhaité.

 

(1) : Electrode rutilo-basique déposant un acier à très hautes carac-
téristiques mécaniques. Spécialement adaptée au soudage

d’aciers dissemblables et de matériaux réputés difficilement

soudables, tels que les aciers à outils, les aciers au manganè-
se, les aciers moulés, les aciers à ressorts, les engrenages, les

tiges de vérins, les aciers galvanisés,... Le métal déposé est par-
ticulièrement résistant à la fissuration et convient également

comme sous-couche avant rechargement dur.

 

Ouvert à vos observations...

 

Les arbres à cames sont en acier, en fonte ?

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'ils peuvent être réalisé dans plein de métaux différents, tout dépend des contraintes qu'ils doivent supporter.

 

Sinon, là c'est une proposition faite par un pro ?

 

Ce qui compte, ensuite, c'est l'équilibrage de la pièce, sinon ça à l'air très sérieux !

 

:AP-Smiles_153:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le conseil d'un pro (soudure) mais pas le conseil d'un spécialiste en AAC. La personne a rapproché l'AAC des aciers délicats à souder, type vérins etc...

 

> D'où ma question sur le matériau des AAC, si vous avez un avis ? En général: fonte moulée usinée, acier spécial ...?

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

- Info d'un atelier moteur, bilan sur méthode réparation AAC:

 

Problème des AAC est le matériau très dur, donc soit:

 

1) Application d'une résine bi-composant (déjà utilisée sur culasse mais pas sur AAC): type Loctite EA 3455. Ne semble pas pertinent car risque de s'user rapidement par frottement.

> = A priori à déconseiller.

 

2) Méthode par apport de métal à l'arc ne risque pas de déformer la pièce, mais probable difficulté à entailler l'AAC (en même temps étonnant qu'une simple vis ait pu entailler l'AAC manuellement). La baguette convient pour des réparations délicates (vérins etc). 

- Les aciers d'AAC sont traités par cémentation sur 0.4 à 0.6 mm ou nitruration sur 0.3 mm, il faut percer ces couches pour avoir une accroche.

> = Méthode plus ambitieuse mais probablement meilleure si bien faite.

 

3) Tournage de l'AAC et mise en place d'un manchon pour retrouver la côte d'origine.

 

- Sur le retrait des SPI:

 

- Méthode à la vis bonne mais p-e risquée, quand erreur, c'est svt la culasse qui prend.

- Souvent, ils affaissent avec un tourne vis d'un côté et font levier de l'autre.

- Mallette spécifique.

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On pourrait utiliser des extracteurs en teflon, ce serait la matière idéale pour ne pas abîmer le métal.

 

C'est comme ces lames en matière synthétique qui n’abîme pas le métal lorsqu'on gratte un reste de joint.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On voit bien la marque et le dépôt de matière, par contre, les deux autres photos, ne montrent pas l'endroit où a été déposée la soudure.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 2 heures, phoenix-dr a dit :

par contre, les deux autres photos, ne montrent pas l'endroit où a été déposée la soudure.

C'est une bonne nouvelle :) Pour l'avant dernière photo, c'est normal, l'AAC est à +/- 1000 trs/mn avant que la plaquette au carbure ne s'approche.

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

- Le passage au tour à +/- 1000 trs/mn s'est fait uniquement sur la soudure.

Une fois l'épaisseur de soudure bien diminuée :

- Passage au tour manuellement sur la zone de la soudure.

Mais quelques griffures ont été faites aux abords de la soudure, donc sur l'AAC, alors:

- Passage au papier de verre 1000 sur la zone du palier et passage au 320/600/800/1000 sur la zone du joint spi pour rattraper les griffures. (Le conseiller sur les AAC disait qu'il fallait descendre au "moins" au 600 sinon ça n'aurait pas d'effet).

- Mesure effectuée entre la zone du palier et la zone du spi: 3/100e en moins sur le diamètre, soit une épaisseur de 1.5/100e en moins au niveau du spi. En passant un joint spi de la zone spi à la zone palier, le frottement est le même, on ne sent pas de différence.

 

> Connais-tu les tolérances ? (Je n'ai pas d'infos à ce sujet)

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/03/2021 à 18:17, 1ereaudi a dit :

crouissable

écrouissage de l'acier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il me semble est qu'il existe un tas de joints spi et qu'en fonction du joint, on choisi de réduire, ce serait intéressant de savoir jusqu'à quelle augmentation d'épaisseur, le spi accepte (c'est lui qui doit prendre un peu plus de place).

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Le copain qui a effectué les opérations m'indique qu'une diminution de la section (substantielle j'imagine) au niveau des paliers peut entraîner une baisse de pression d'huile à ce niveau. Je ne connais pas les tolérances au 1/100e de mm sur les jeux possibles aux paliers et les conséquences en général.

Il y a 4 heures, 1ereaudi a dit :

> Connais-tu les tolérances ? (Je n'ai pas d'infos à ce sujet)

> Donc je voulais dire tolérance (en 1/100e de mm) plus particulièrement au niveau du/des paliers en général ou dans ce cas ?

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

La soudure est au niveau du spi. Mais je me pose la question des tolérances pour la zone palier.

 

Il est possible qu'une partie de la soudure arrive au niveau du palier, je vais vérifier.

Modifié par 1ereaudi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà, la soudure jouxte la partie couverte par le palier. Une strie (en négatif) se situe à proximité.

 

Palier.jpg

Palier-2.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On verra la durée de vie du spi et si ça fuit un peu ou pas du tout, ce que je te souhaite !

 

:AP-Smiles_153:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...