1ereaudi

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    253
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de 1ereaudi

  • Rang
    Forumiste confirmé

Information de profil

  • Sexe
    Homme
  • Prénom
    Nicolas
  • Localisation
    Rhône-Alpes
  • Marque et modèle
    audi 80
  • Motorisation
    2.8 aah

Visiteurs récents du profil

354 visualisations du profil
  1. Voilà, misère noire pour extraire "ce truc": Sans grande surprise c'est la pièce blanche en plastique qui a lâché. > Savez-vous où se procurer ladite pièce ? > Avez-vous un retour d'expérience sur cette réparation ?
  2. Bon confinement à tous dans vos garages, Ici quelques éléments lors de la séance de spéléo pour enlever la structure de cette vitre ARR électrique. 1- D'abord on enlève la latte en plastique qui se trouve sur l'aile arrière. La difficulté hors procédure spéciale que je ne connais pas, c'est que ce ne sont pas les "rivets en plastiques" qui font fusibles au bout de 25 ans mais l'accroche des ces rivets au niveau de la latte... (indiqué en vert). Donc changer la latte et repeindre OU mettre un produit qui puisse tenir ces rivets en bons états ! > si vous avez une suggestion d'un produit plastique ou caoutchouteux ? (produit à pare-brise ?) .... 2- Ensuite on accède à une vis avec embout allen + écrou : il faut un outil spécial pour que les 2 ne tournent pas en même temps, sauf qu'avec le temps (25 a) ici il n'y a pas eu de problème (hors remontage pour l'heure...). Côté intérieur, derrière l'habillage il y a une rondelle en caoutchouc découpée en croix. Derrière ce trouve le même type d'écrou. Puis 2 autres en haut, l'un près de la ceinture de sécurité, l'autre à l'endroit où sort la vitre électrique. 3- Je crois (à contredire si besoin) qu'il faut ensuite enlever la plaque délimitée +/- par les 4 points rouge sur la photo pour pouvoir extraire le câble indiqué en bleu. En attendant vos conseils avec plaisir, la suite au prochain épisode.
  3. À vue de nez il fallait une clé BTR "souple" pour se faufiler et un aimant pour éviter la chute des vis dans les recoins de la carrosserie...
  4. Oui... et je ne sais pas si c'est nécessaire et ça semble très délicat, cette pièce à l'air d'être fixée au panneau intérieur, ce qui m'inquiète.
  5. Au rayon, "où sont toutes ces vis" qui retiennent ce satané habillage ARR qui cache l'accès au mécanisme de LV, la question est sur le schéma:
  6. Au rayon pourrissez l'avancement de vos réparations pour un bout de ficelle: La manœuvre du toit électrique n'a jamais posé de problème, sauf le jour où patiemment on essaie d'avoir accès à 2 satanées vis (ou plus) qui retiennent les habillages latéraux arr pour accéder au mécanisme de LV Arr. Un bout de ficelle élastique, donc, retient la toile intérieure sur chaque côté au niveau +/- à l'aplomb des petites "trapes" qui se soulèvent. Sauf quand un des 2 élastiques cède et que le tissu flottant décide de bloquer le mouvement en marche (rien que ça). Donc, ne perdez pas vos nerfs à cause d'une ficelle: il p-e utile de vérifier le bon état de cette ficelle hautement nuisible (l'extrémité de la ficelle sa gaine/tube en plastique et la vis d'accroche sont en vert sur la photo):
  7. Petit détail ce jour en rapport probable avec la perte de pression du circuit d'essence. Jusqu'ici aucun constat de fuite sous l'auto moteur tournant. Or sur une surface plane très homogène (béton lisse et "blanc" du garage) au démarrage (pompe qui s'actionne sans que le moteur ne tourne) une mini fuite à peine perceptible peut-être décelée au sol (impossible sur un bitume) avant que l'essence ne s'évapore. Localisée au raccord tuyau métal/durite à proximité de la pompe à essence. Un collier de serrage est à changer, c'est p-e la limite de ce que ce raccord supporte quant aux 3-4 bars de pression, qui pulvérise légèrement moteur non tournant > le temps de constater sur place le peu d'essence est déjà évaporé. Au rayon détail sournois, ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de fuite "visible" ou pas visible les 3/4 du temps qu'il n'y a pas de fuite... > Pour vérifier d'éventuelles fuites de ce type, il est p-e intéressant de disposer des cartons (grdes dim) le long du trajet de l'essence afin de mieux distinguer ce genre de détail. Partie spéculative pour la suite (p-e sans rapport / si problématique unique carburateurs) : "quand la pressio tombe a 0 a chaud dans le circuit il se crée du vapor lock d'où la difficulté de mise en route a chaud " source : https://www.type911.org/forum/forumread.php?i=869454
  8. Parenthèse dans la suite de Phoenix, pour revenir au sujet de l'accès au mécanisme ARR de LV: 1- Faut-il actionner manuellement la capote de manière intégrale > ça semble très difficile: résistance (verins....!?) ? 2- Actionner électriquement la capote, une fois repliée dans son bac, déverrouiller le capot de bac à la main et l'ouvrir (résistance vérin ?) ?
  9. Le point d'appui est hyper excentré sur l'objet en question. > Pour ceux qui sont à beauvoir sur mer (85230) location à 5€ du tensiomètre Facom: https://www.placedelaloc.com/location/equipements-auto/autres/tensiometre-pour-courroie-de-distribution-facom-7786.html Sinon, est-il possible d'enlever le capteur du volant moteur pour mettre l'outil 3242 (pige de calage vilebrequin) sans enlever l'huile du moteur ?
  10. Oui tout à fait, ce que je veux dire : si le point d'appui doit être centré sur la courroie, pas possible avec l'objet reçu, donc adaptation, par exemple en fixant l'objet sur une nouvelle "règle".
  11. Si tu es bricoleur, l'image ci-dessous représente un objet app trés apparenté, hormis la règle que tu peux réaliser toi-même et scier le bord d'appui de la courroie au niveau de la tête en plastique (sinon je ne vois pas l'utilité). En dehors 200 € en Facom ou ce modèle ci au même prix qui doit être d'une facture similaire à notre objet (voir intérêt de passer du temps sur un objet p-e imprécis...). Voilà pour la boutique https://www.la-becanerie.com/tensiometre-buzzetti-courroie-yamaha-t-max-530.html
  12. +/- 20 mm pour la base des 2 formes en "L". +/- 18 mm avec le retrait du bord d'appui sur la tête en plastique exerçant pression. Donc oui on est pas centré si cela est nécessaire, le centre d'appui s'effectuant à +/- 7 mm du bord de la courroie... ce qui le relègue probablement au rang de camelote inutilisable, sauf à le replacer sur un "U" aux bonnes dimensions. (ça fera un presse papier) Aucune idée, j'ai acheté ça par curiosité car abordable. > A part comparer avec une situation existante, a-t-on des valeurs du constructeur (force en N etc...) ? > Sinon "Easy tension" est pas mal dans le principe, ça à l'air "générique" comme ppe en fonction des données entrantes (poids, longueur...) étant donné que les courroies doivent p-e avoir une conception structurelle similaire (!?). Main et Tensiomètre, aperçu selon "Diego": https://www.diegoyourself.com/index.php?article=mecanique_twingo_courroie_acc
  13. Ça pèse dans la main pour le prix. Par contre aucune idée sur précision/étalonnage. Aucune notice. Taille de l'objet
  14. Voilà après une petite vérif les AAC sont alignés si le vilebrequin est décalé par rapport au repère (l'outil 3243 n'est pas enfiché).