Aller au contenu

Cher visiteur,

 

Afin de permettre au site de rester gratuit merci de le mettre en liste blanche dans votre bloqueur de publicité!

Pour tous les nouveaux inscrits...

Afin d'avoir vos droits d'accès validés et de pouvoir participer à la communauté avec vos publications, dès lors que vous aurez pris connaissance de notre charte d'utilisation et que vous aurez procédé à votre inscription, vous devez "OBLIGATOIREMENT" vous présenter dans la sous-section ici: Présentation - Votre Garage de la section principale "AUDIPASSION".

laurent_d

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    1 301
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

3 abonnés

À propos de laurent_d

  • Rang
    Forumiste expert
  • Date de naissance 10/06/1971

Information de profil

  • Sexe
    Homme
  • Prénom
    Laurent
  • Localisation
    Köln Deutschland
  • Marque et modèle
    Audi TTRS + S-Tronic
  • Motorisation
    2.5 TFSI

Visiteurs récents du profil

1 376 visualisations du profil
  1. 1/ Si tu n'as pas de liquide de frein performant type Castrol SFR, Endless RF 650, Motul RBF 660, ou qu'il est trop vieux, il serait judicieux de penser à le changer. 2/ Si c'est déjà le cas, peut être que la purge n'a pas bien été faite. 3/ Si ca persiste, une solution ''pas trop onéreuse'' (160 Euros) pourrait être de monter des plaques P-DEF EvoCorse. Il faut le model pour Mitsubishi Evo, Megane RS, TTRS Ces plaques se montent entre les plaquettes et les pistons et évitent que la chaleur passe vers les étriers. Attention elles font 1mm d'épaisseur, si tu as les plaquettes EIP184 avec capteur d'usure qui font 16mm d'épaisseur il se peut que sa ne passe pas quand elles sont neuves. Les EP357 sans capteur font 15mm donc ca passe. J'avais monté ces plaquettes quand j'ai monté mes Carbopad par sécurité comme j'avais eu des problèmes de chauffe avec les disques d'origines, mais en fait Avec les MA46B et les Carbopad je n'ai aucun problème donc je les ai enlevées. Mais attention, comme la chaleur est moins évacuée via les étriers, il se peut que les plaquettes chauffent trop. Je n'ai pas eu le cas avec les MA46B mais ce ne sont pas les mêmes plaquettes. 4/ ENDLESS MA46B
  2. T‘as quoi comme liquide de freins? Gesendet von iPhone mit Tapatalk
  3. Ce type de problème ne vient pas des durites. Cela vient de la surchauffe des freines donc de la qualité des disques et des plaquettes. Des durites type aviation ne font que, si celles d'origines ne sont pas assez rigides, apporter un peu plus precision à la pédale. Personnellement, j'ai fait ce type de modification sur des motos de moyens de gamme et ca fonctionne. Sur du haut de gamme ou sur des autos, ca n'apporte rien. La seule fois que j'ai eu un problème de pédale spongieuse, c'était quand j'ai changé mes plaquettes de freins pour les ENDLESS MA46B mais en gardant les disques d'origines. Les disques d'origines ne fonctionnent pas avec ces plaquettes. Ceci est lié à un problème d'adéquation des matériaux. Cela produit énormément de chaleur et porte le liquide de freins à ébullition. Cela à meme brulé les joints d'étanchéité la peinture des étriers. La seule solution est de changer disques et plaquettes. Disques Carbopad, plaquettes ENDLESS MX72 pour la route, MA46B pour la piste. Le reste c'est de la cosmétique.
  4. Non, ce n‘est pas nécessaire de les changer à moins que celles d’origines soient en mauvais état. Gesendet von iPhone mit Tapatalk
  5. Goodridge est un équipementier automobile qui travaille avec les constructeurs donc il n'y a quasi aucun risque. Je privilégierais donc ce type de marque à toute autre marque Tuning ou moins connues dont on ne connaît pas les fournisseurs ou non certifiés par un constructeur.
  6. Cela fait un moment que je n’ai rien écrit ici. Voici mon CR sur les Dunlop Direzza 03G. Tout d’abord une petite présentation s’impose. Le Dunlop Direzza 03G est un semi-slick avant tout destiné à un usage circuit voire à la compétition (rallye) utilisable sur route. Quoique sont homologation sur route ne semble pas être valable dans tous les pays. En Allemagne, il l’est mais il semble que l’on entre dans une zone grise. Ce pneu avait d’ailleurs fait la polémique en 2009 lorsque la Radicale SR8LM a établi le record du tour le plus rapide avec une auto homologuée pour la route en 6’48’’. Certains détracteurs ont avancé que ces pneus étaient des slicks retaillés et non des pneus de route. Bref, à ce jour les Direzza sont unanimement considérés comme les plus radicaux et performants semi-slick du marché. Seul les Michelin Pilot Sport Cup (première génération ont fait mieux sur le sec) mais ils ont été remplacés par les Cup 2 bien plus polyvalent mais aussi moins performant. Ces pneus sont disponibles dans des largeurs allant de 175 à 295 mm et pour de jantes de 13 à 18‘’. Il est aussi disponible dans différentes duretés de gomme mais toutes les duretés ne sont pas disponibles dans toutes les dimensions. Ce pneu caractérise par des rainurages larges mais relativement peu nombreux par rapport à pneu UHT. Ceci permet d’avoir de large surface de gomme au sol et de limité le mouvement des pavés de gomme ce qui contribue à la précision du pneu ainsi qu’à limiter sa surchauffe. La contrepartie est que ce pneu a une faible capacité à évacuer l’eau par temps de pluie il est donc particulièrement sujet à l’aquaplaning. L’autre point qui les caractérise est la rigidité des flancs. Ils sont particulièrement épais, à vue d’œil, je dirais 7 à 10mm et il est impossible d’enfoncer sont doigt dans les flancs pneu non monté sur la jante. A titre de comparaison des Michelin Cup 2 ou Pirelli Trofeo ont des flancs bien plus fin. Je dirais 3/4 mm et on peut enfoncer son doigt sur plusieurs mm dans le flanc. Le Pirelli étant un peu plus rigide que le Michelin. Sur la route : Le Dunlop Direzza 03G n’est pas un pneu avec lequel on peut rouler tous les jours sur route comme un PS Cup2. C’est un pneu qui est juste utilisable sur route pour rejoindre son circuit préféré. Il est tout à fait roulable sur route mais encore plus qu’un PS Cup 2, il a besoin d’être chaud pour avoir un bon niveau d’adhérence et on ne peut pas rouler assez fort sur route pour le faire chauffer. Quand les températures sont clémentes ça va le niveau d’adhérence est équivalent à un UHT une fois chaud, par contre quand il fait froid… Il est aussi roulable sous la plus mais attention à l’aquaplaning… J’ai fait 500km d’autoroute par 6°/8° sous forte pluie avec des PSC 2. Quand il n’y a pas trop de hauteur d’eau ça va, quand on ne voit plus le goudron mieux vaut rouler à 90 kmh, avec les Dunlop je ne m’y risquerais pas… De plus ils sont bruyants ils drônent à basse vitesse puis plus un roule vite plus le bruit ressemble à un avion de la 2eme guerre mondiale qui attaque en piqué. Afin il s’use beaucoup plus vite que les PSC2. Sur circuit : Là ils sont dans leur élément. Mais c’est un pneu qui ne fonctionne bien que s’il est bien chaud, or, il faut vraiment rouler fort pour bien le faire chauffer. D’ailleurs au début on est un peu déçu du grip par rapport à un Michelin PSC2 car on a le sentiment qu’on n’a pas plus de grip. Mais en fait il faut attaquer beaucoup plus fort et là on entre dans une autre dimension !!! Ce pneu fait aussi beaucoup plus varier la pression des pneus par rapport aux Michelin. Je pars pneus froids avec 2,5 bars devant et 2,3 bars derrière. Je fais ensuite 3/4 en ajustant la pression à chaque jusqu’à stabilisation à ces valeurs. Pour ce faire j’enlève en tout environ 900mbars à l’avant et 600mbars à l’arrière. Donc après ma cession de la journée je laisse l’auto refroidir pour que la pression des pneus redescende à un peu plus de 2 bars et je rajoute 900mbars à l’avant et 600mbars avant de reprendre la route. Pour moi ce pneu ne fait aucun sens si on ne roule pas autour et en dessous de 8 minutes au Nürburgring. Car au-dessus on ne roule pas assez vite pour les faire chauffer et profiter du grip supérieur qu’ils offrent par rapport au Michelin PSC 2. Donc vous l’aurez compris, ces pneus offrent un grip de haut niveau. Ils ont même un grip incroyable, c’est impressionnant. Les vitesses de passages en courbes n’ont plus rien à voir avec un pneu UHT. Un Michelin PSC 2 plus de grip qu’un UHT et surtout plus d’endurance au fils des tours mais on reste dans des sensations de pneus de route. Je pense qu’il y a au moins autant de différence de grip entre un Direzza et un PSC 2 qu’entre un PSC 2 et un UHT. De plus leurs flancs étant beaucoup plus rigides et ceci combiné au grip exceptionnel ils délivrent une fois chauds, encore une fois, énormément de confiance. La direction et l’auto dans son ensemble est bien plus précise et communicative. D’ailleurs on peut voir la différence de comportement de pneus sur mes vidéos. Avec le Michelin Pilot Sport Cup 2 j’avais tendance à prendre les virages en deux temps. Au début d’ailleurs je pensais que ça venait de moi et une mauvaise appréciation de l’angle de braquage nécessaire. Mais en discutant avec Manthey Racing il s’avère que cela vient de la rigidité des flancs. Un premier braquage pour caller l’auto sur ses appuis, cela temps le flanc du pneu et un deuxième plus prononcer pour prendre la courbe. Avec les Direzza et leurs flancs beaucoup plus rigide, ce n’est pas nécessaire et je prends les courbes dans un seul braquage et avec beaucoup moins de corrections. Franchement une fois qu’on a essayé ces pneus on a plus envie de revenir en arrière. Il y a évidemment des contreparties. Ils sont bruyants Pas du tout polyvalents Très sensibles à l’aquaplaning Ils s’usent vite (environs 2x plus vite que les Michelin) Ils coutent chers (400 Euro piece)
  7. Les planétaires du différentiel ont l'air d'avoir une usure normale. Maintenant on ne juge pas de l'usure d'une pignonnerie à l'oeil nu, il faut mesurer les jeux. Par contre la couronne est sérieusement marquée!!! Il devait y avoir de la limaille dans le pont? C'est quoi cette piéce?
  8. laurent_d

    CR Nürburgring

    Voici mon CR de ma sortie des 2 et 3 Octobre 2019. Le temps était gris et froid avec un peu de pluie le 3 (Air à 10ºC et piste à 15/20ºC). J'ai fait 13 tours. A ce jour je totalise 487 Tours (279 pour le TT) (161 Tours pour cette Saison) plus 1400km pendants mes deux stages sur la NS. Ca fait environ 11 630 km pour moi sur la NS!!! Je ne sais pas si j'aurai encore l'occasion de rouler...ces tours étaient donc peut être les derniers de l'année 2019. Il faisait froid et les pneus avaient du mal à chauffer. Le pire était le samedi car il tombait une sorte de bruine de temps en temps rendant la piste glissante et piégeuse. Ci dessous quelques Vidéos. Un tour avec un TTRS jumeau. Un tour avec une BMW M2 qui n"a pas compris que quand il fait froid il n"y a pas beaucoup de grip. Ca a faillit finir dans le mur à Ex-Mühle Un tour sous les 8' Un tour ou j'aurais pu faire un 7'4X'' si je n'avait pas laissé passer la GT3 et avec un peu moins de trafic. Ce sera pour une autre fois...
  9. Comme je l’ai déjà écrit, changer de marque de liquide de freins ne va pas changer grand chose. Gesendet von iPhone mit Tapatalk
  10. L’ensemble des organes électriques d’une auto sont raccordé à la caisse qui sert de masse commune afin de ne pas avoir de différence de potentiel entre les différentes masses (-). Le moteur et la boîte sont monté sur silent-block et donc isolés de la caisse. Donc pour qu’il n’y ait pas de différence de potentiel avec la caisse, il faut les raccorder à celle-ci pas une tresse qui résiste aux vibrations et est conductrice. Elle à dû être changée car ils ont dû avoir des cas de tresses endommagé car trop courte ou trop rigide, etc... Gesendet von iPhone mit Tapatalk
  11. C’est certainement frustrant mais pas surprenant avec les disques d’origine. Le liquide de freins ne solutionne pas un problème de surchauffe de freins, au mieux ça en limite juste les conséquences. Gesendet von iPhone mit Tapatalk
  12. Pour quelle utilisation? Quelle caractéristique privilégies tu? (performance, confort, bruit, usure, conditions hivernales, prix, etc. ?) Crossclimat: A moins d"avoir de conditions hivernales rigoureuses et de la neige et de ne pas vouloir changer de pneu, je ne vois pas l'intérêt. Pilot sport 3: Ok pour un usage route. Pilot sport 4: Ok pour un usage route un ton au dessus du 3. Pilot sport 4s: Ok pour un usage route plus circuit occasionnel.
  13. C'est très subjectif! J'ai eu l'occasion de conduire un TT MK3 par contre TDI 180 HP. Sans parler du moteur puisque c'est un Diesel (très agréable au demeurant) C'est une bonne auto, plus moderne, ça roule bien et le châssis enroule un peu plus les courbes que le MK2. Mais elle n'a pas le charme d'une MK2. Et a l'intérieur, on pourrai se croire dans une A3. Moi je choisirais le TTS MK2.
  14. Il n"y a pas de détaille sue la préparation sur la facture. Pour être sur il faudrait contacter ABT. Mais, je ne pense pas que le changer la pompe principale soit nécessaire.

Rappel sur la diffamation et la calomnie

La diffusion d’informations fausses ou erronées visant à déstabiliser, voire à compromettre l’intégrité d’autrui, voire même jugée tendancieuse ou malhonnête, pourra être considérée comme de la diffamation pouvant faire valoir nos droits en déposant plainte contre les auteurs de ces propos.

C'est pourquoi, vous êtes tenus de respecter notre Charte d'Utilisation à l'instant même que vous vous trouvez dans ces lieux.

AudiPassion (Officiel) sur Facebook

Groupe Facebook Officiel du Forum.

AP_Logo_FB

×
×
  • Créer...