sylva16

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    98
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

À propos de sylva16

  • Rang
    Débutant

Méthode de contact

Information de profil

  • Sexe
    Homme
  • Prénom
    Sylva
  • Localisation
    Touraine
  • Marque et modèle
    Audi A4 1,9 TDI
  • Motorisation
    Moteur Diesel 1.9 AV

Visiteurs récents du profil

206 visualisations du profil
  1. Salut les amis, Je viens , ENFIN !, de comprendre comment fonctionne le contre appui 3099 appelé aussi, selon les contrées : stabilisateur pour poulie ou, terme plus précis que je consacrerai : "débloque écrou de poulie crantée du villebrequin". En effet, vu de la sorte : On ne comprend pas comment cette plaque hexagonale bloque la poulie. Même ici d'ailleurs : Ce n'est que lorsque j'ai vu ce dessin que j'ai compris : En effet, vu de l'autre coté, on distingue bien les pattes qui prennent appui en 1 (ici au desserrage) sur le rebord du bloc moteur. Ces pattes possèdent une encoche de positionnement (2). Au final, vu de dos, on voit les excroissances des pattes qui, si elles ne servent à rien, ont contribuées à jeter la confusion dans la compréhension du comment utiliser cet outil. Ayant enfin compris, je pourrai l'acheter lorsque j'en aurais besoin. Bien à vous.
  2. Salut remi_rco, J'ai bien commandé et payé (11/02 dernier) Elsawin sur la bay mais ne vois rien venir. J'ai cliqué sur ton lien pour retrouver le vendeur mais le lien est détruit. Je crois que j'en suis pour mes pieds !
  3. Heureusement que je t'ai demandé de ne pas recopier mes citations. Lis-tu au moins ce que je t'écris ? Tu fais ce que tu veux. Ce qui compte c'est le ∅ des embouts qui doivent coller à celui des durites.
  4. Salut Stéphane, Si les parois des durites sont dures, leur ∅ n'influent pas sur la dépression sauf à avoir un volume à dépressuriser plus grand et donc un temps de réponse plus tardif. Dans ton cas la réponse sera plus rapide puisque volume inférieur, du moins dans la perception des choses que nous avons. Le seule problème c'est l'adaptation des durites aux embouts. Il te suffit de mesurer au pieds à coulisse le ∅ des embouts concernés. Ces derniers doivent faire jouer l’élasticité du caoutchouc de ta durite suffisamment pour la maintenir en place (c'est la fonction du renflement) sans, pour autant distendre sa matière. Ces valeurs varient si c'est du caoutchouc ou du plastique (bien que ce dernier peut se chauffer pour bien épouser la forme de l'emmanchement. Autrement, tu as un large choix sur le Net en tapant "durites voitures". Il y a tellement de variétés que tu peux y passer la nuits mais à coup sûr, tu trouveras exactement ce qu'il te faut comme conseillé par dangi Nb : si possible évite de recopier la citation immédiatement faite à ta réponse. Ceci allège d’autant la lecture .
  5. Salut dangi, "Pour les couples de serrage, j'ai jamais rien trouvé à ce sujet. Une fois que tu auras le turbo dans les mains, tu auras 6 vis de diamètre 6 à dévisser avec une clé de 10 et 3 vis à dévisser avec une clé Torx de 20 donc du petit diamètre. Tout ça pour dire que tu seras face à de la petite visserie qui ne demande pas de gros couples. Reste raisonnable." Tu as raison de préconiser un tableau de serrage par défaut. C'est toujours ce qu'il faut faire morsque l'on ne sait pas... En effet, on ne trouve pas les couples de serrage des vis pour remonter le turbo. Par contre, j'ai les couples de serrage pour le moteur AAH (valable de AHU à ALE) - Pour la vis creuse de la conduite de retour d'huile : 30 Nm - Les vis qui serrent le joint papillon du retour d'huile : 20 Nm - La vis creuse qui sert le corps du flexible vers l'électrovanne de limitation de pression de suralimentation (N75) : 15 Nm - La vis de la conduite d'alimentation en huile : 25 Nm - Turbo sur pot d'échappement écrou à 25 Nm. - Serrage tubulures d'admission et collecteur d'échappement: 25 Nm, - Fixation turbo sur collecteur d'échappement : 35 Nm. ATTENTION : pour toute la visserie des parties chaudes, mettre de la graisse au cuivre
  6. En faisant des recherches, je suis tombé sur un filtre à huile : Source : http://www.autoacademie.com/seneauto/cours-gratuits/category/14-cours-de-mecanique-automobile Si un filtre à GO est conçu de la sorte, et bien je constate que si je remplis par 2 (ce que tout le monde semble faire) et bien ce GO ne sera pas filtré et ira directement dans la pompe !. J'en conclu qu'il faut impérativement remplir le filtre par 1 en jouant du démarreur ou en se servant d'une pompe à dépression ! In memoriam !
  7. Salut MrAzgarIII, Je n'ai pas souvenance d'avoir changé les joints. Autrement reprend la vidéo (lien donné par dxxk), tout y est.
  8. Salut MrAzgarIII, "[...] Le turbo étant bien grippé car la tige de la commande de la géométrie variable bouge très peux environ 2 à 3 mm [...]" . Tu ne risques rien à démonter ton turbo pour dégripper ta GV. C'est facile à faire et çà peu rapporter 500 € Lance-toi.
  9. sylva16

    Vider son cata

    Dois-je l'écrire ? Perso, je ne me permets pas de modifier quoi que ce soit sur un système anti-pollution qui a ses raisons d'être (je ne désire pas faire débat tout en sachant qu'il faut le dire). Pour compenser le fait que mon A4 ne satisfait plus aux standards actuels et que je ne désire surtout pas d'acheter une voiture neuve thermique ou hybride dont la fiabilité ne dépasse pas les 10 ans (ah ! les coquins) j'évite au maximum de la prendre et de la substituer au train ou au vélo (électrique) pour la ville en avouant que j'ai la chance d'habiter à moins de 8 km de Tours et que je suis retraité. Avec cette chance, j'épargne plus de 3 000 km de circulation Diesel à notre ville. Finalement je fais moins de 5 000 km/an avec mon diesel, ce qui, je l'espère, compense le reste. De plus en plus de personnes prennent conscience de l'impact , a minima, sur la santé de nos enfants et petits enfants. Il y a quelques années, mon FAP fut obturé (trop de ville). Je l'ai remplacé tout simplement et n'ai eu besoin de nettoyer mon EGR qu'une fois puisque je ne fais plus que de l'autoroute. Si le Coronavirus (en Italie déjà) et les petits cochons ne nous mangent pas avant, nous pensons, dans quelques années passer à l'électrique, pour faire de la ville (pluie, froid) et les courses et, s'il nous reste des sous garder notre A4 pour aller en bord de mer pour les vacances. Sans rancune les amis, d'autant que je ne suis pas sans reproches, sinon j'efface le message pour éviter toute polémique.
  10. Encore merci Didier. Lorsque je pense que j’aurai, encore, tiré sur le démarreur pour réamorcer le circuit GO . Je dispose d’un jeu complet d’embouts qui fera l’affaire. Tout a fait, il faut remplir le filtre avec du GO, par contre j’ignore, en faisant de la sorte, si cet apport de GO sera filtré. Des avis sur la question ?
  11. Salut Didier, Belle acquisition et merci pour le tour de mains. En effet, je dois changer mon filtre à GO et je mettrai à profit ton expérience (je n'y avais pas pensé alors que j'ai le bon outil pour réamorcer le circuit GO en branchant sur le circuit de retour GO l'embout de mon outil à vidange par dépression (je pourrai même aspirer 20 l pour être sûr qu'il n'y a plus de bulles d'air ). Par contre, je n'oublie pas de m'en servir pour vérifier toutes sortes de membranes (géométrie variable, ECR, etc.). Effectivement, un peu d'huile s'échappera toujours de l'orifice de vidange mais les volumes des écoulements sont insignifiants (quelques centilitres - mesures effectuées) et surtout très inférieurs aux volumes non vidangés (pompe à huile, circuit de graissage, commande hydraulique des soupapes d'autant que nos A4 sont équipées des billes anti-retour pour éviter le désamorçage du circuit d'huile après arrêt moteur. Effectivement, je ne comprends pas la connotation donnée aux vidanges "rapide". Sans doute le mot rapide dénature-t-il l'efficacité de cette méthode alors, qu'à l'analyse objective, il n'en est rien. De mémoire (me le signaler si je me trompe), les nouvelles voitures sont équipées d'un dispositif d'aspiration. Plus besoin de canule puisqu'il suffit, seulement, de mettre l'embout de l'outil à aspiration (photo à venir) : Encore merci de tes apports.
  12. J'ai bien reçu le coffret en question mais en retard et ai dû emprunter l'outil chez VAG : En effet, j'ai tout remonté et la voiture roule maintenant. Toutefois, puisque je dois refaire l'alternateur, j'en aurai l'usage (flèche jaune, je pense, mais avoue que les autres:outils ne me serviront pas à grand chose). Ce qui me console c'est que je pourrai l'utiliser souvent car lorsque c'est moins cher, la qualité n'est pas au RDV (ci-dessous un extrait parmi d'autres ) : "Ensemble tout à fait correct pour son prix et pour un usage non proffessionnel Bon rapport qualité prix. Tout à fait approprié pour un usage non professionnel, donc utilisé de temps en temps. Un usage trop répété finirait certainement par "user et détériorer" les éléments principaux. Je recommande néanmoins pour un usage privé, ça fonctionne bien et d'utilisation facile pour une personne qui a quand même des notions de mécanique." Autrement dit, après deux ou trois usages, l'outil est HS. Or, lorsque l'on est en train de travailler si l'outil joue les filles de l'air, on se retrouve à la case départ, d'autant que je prête mes outils aux copains.
  13. J'ai eu le même problème que toi avec mes couronnes en tôle. Par contre mon symptôme était différent (coups de mitraillette dans la pédale de freins). Il suffit de bien les bloquer avec un cylindre (type tuyau PVC) et une grande cale en bois.
  14. Salut les amis, Concernant l'entretien de nos diesels, la qualité de l'huile et l'espace entre vidanges est primordial. Nous n'avons pas fait d'études statistiques sur le sujet (pas les moyens de faire des cohortes) mais il est doux à l’encéphale de savoir que plus on vidange fréquemment et plus le moteur mais aussi, le turbo, la pompe à huile, à dépression (en bref, tout ce qui tourne) et les joints spi, sont heureux... 1 - Problématique Nous ne remettrons pas en cause la qualité actuelle des huiles qui au bout de 10 000 km, déversées dans le bac à huile de récupération de la déchetterie, sont toujours bonnes. Nous en voulons comme preuve que ces huiles sont récupérées et filtrées afin d'être commercialisées, à nouveau. En synthèse, le problème ne vient pas de l'huile mais des particules en suspension graphite et autres constituants chimiques issus de la combustion. L'huile usagée est beaucoup plus abrasive qu'une huile neuve puisque ce sont ces fines particules solubles qui érodes les pièces en contact. Enfin, plus l'huile aura de "Km" et plus "érodeuse" elle sera. Toutefois, nous n'aimons pas vidanger car c'est sale à faire, pas commode (il faut être jeune pour aller jouer les asticots sous la voiture). Sachant que ce poste de dépense est conséquent, on se dit qu'il faut vidanger mais c'est la corvée ... Ainsi, le concept d'huile "long life" est apparu en donnant naissance à un espacement des vidanges tous les 30 000 km ! Cependant, au vu de ce que nous avons écrit plus haut, vous comprendrez que nous ne partageons pas ce concept d'huile "long life" ; non pas que l'huile ne soit pas bonne, qu'elle n'ait pas de bons détergents mais tout simplement qu'au fil des km, cette huile se charge des produits de combustion qui sont agressifs. Ce concept mis au point dans le cadre d'un abonnement "entretien" a pour objet de réduire les coûts d'entretien du constructeur puisque destiné aux parcs des entreprises et des administrations. Lubrifier un moteur avec une huile "chargée" (aussi bonne fusse-t-elle) , de tous les produits de combustion précités, nous laissent pantois, tout comme l'absence de vidange de la BDV... Or, il est possible de réduire de manière conséquente la pénibilité d'une vidange. C'est l'objet de cet article. 2 - Principe de la vidange par aspiration Connu de nous tous, il consiste à mettre une sonde qui va au fond du carter d'huile et d'aspirer à l'aide d'une pompe à vide ou d'un réservoir mis sous vide (- 1 bar). Les nouvelles voiture sont équipées d'un dispositif d'aspiration et il n’y a plus besoin d'y introduire une sonde mais, ici nous sommes sur des véhicules de plus de 20 ans, rendant la sonde indispensable. Avec ce principe, on peut faire rapidement la vidange sans avoir à passer sous la voiture et se salir en en mettant plus ou moins partout malgré de subtiles précautions. Sauf à avoir investi dans un bidon spécifique de récupération, il faut transvaser l'huile dans un bidon et, dans tous les cas, nettoyer le tout avec des chiffons. 3 - Inconvénients de la vidange par aspiration A part l’investissement à faire, il n'y en a pas sauf à devoir faire la vidange à chaud pour faciliter l'aspiration. Nous avons poussé l'analyse pour répondre aux détracteurs lesquels affirment que l'aspiration laisse plus d'huile usagée dans le carter qu'une vidange par gravité. La réponse est non. Nous n'avons plus les photos mais nous avons fait le test sur trois véhicules ( Fiat UNO, ROVER 111 et Honda civic). Où après avoir laissé toute une nuit le carter bouchon déposé, nous avons démonté le carter pour constater qu'il y avait autant d'huile résiduelle dans les deux cas. Bien entendu, nous n'avons pas, faute de moyens, fait l'étude sur tout le parc automobile, ainsi extrapolons-nous mais sommes toute ouïe. En tout état de cause, il faut savoir que le volume d'huile résiduelle dans un carter est de quelques centilitres. Ce n'est rien comparé aux volumes du circuit de lubrification et la pompe à huile (sans compter le filtre à huile s'il n'est pas changé). Preuve en est après vidange et quelques Km, l'huile est déjà sale. Il faut posséder un compresseur (qui n'en a pas) et l'outil à aspiration. Pour ce dernier, il faut compter environ 400 €, cerqui au vu du nombre de vidanges et des avantages, est rapidement amorti. 4 - Avantages de la vidange par aspiration Ils sont multiples : - la vidange est faite en un temps record, - pas besoin de passer sous la voiture, - on ne se salit pas et le champ opératoire reste propre, - aucun transvasement de fluide n'est nécessaire, - le stockage automatique est aisé, - le transport à la déchetterie est simple et propre (on verse ses vingt litres d'huiles usagée d'un coup), - à l'aide d'un outil spécifique, on peut vidanger le filtre à huile avant sa dépose => plus de salissure. En synthèse, la vidange n'est plus une corvée et, du coup, nous a permis, depuis des années, de réduire l'espacement des vidanges à 7 500 km + filtre. Notre voiture nous en remercie vivement car il y a moins d'usure moteur et un turbo qui s'en porte mieux (nous avons toujours mis de la 5W40). 5 - Mode opératoire Le photo reportage , ci-dessous, montre, s'il en était besoin, l'efficacité de ce type de vidange. ATTENTION : la vidange doit se faire moteur chaud, huile à 80 - 90° afin de pouvoir débloquer le filtre à huile et obtenir une aspiration fluide qui passe mieux dans le tube d'aspiration. 5.1 - Vidange du filtre par aspiration Nous débloquons le filtre à huile d'un tour (à froid, c'est impossible pour nous), à l'aide de l'irremplaçable clef à à sangle rréglable pour filtres à huiles, U.86 de chez Facom (désolé nous n'avons que çà). Pour mémoire, cette clef peut servir comme bloque poulie (très efficace puisque elle maintient une poulie sous couple jsupérieur à 45 Nm !) , cf. flèche jaune: Nous utilisons l'outil de perforation pour filtre détourné de son usage car à l'origine, il permettait de prendre la pression de l'huile sur véhicules non équipés (ensuite on changeait le filtre) : Tout le monde l'aura compris, il suffit d'enserrer le filtre et de visser la vis pour perforer ce dernier : Une fois le filtre perforé, il suffit de brancher l'appareil à aspiration pour vider le filtre de son huile, ce qui évitera d'en mettre partout sur le moteur lors de sa dépose : L'aspiration demande quelques secondes. Une fois fait, on ferme le robinet d'aspiration et l'on dépose l'outil de perforation du filtre sans oublier de tourner le filtre de sorte que le trou se trouve au dessus (sinon l'huile résiduelles coulera sur le bloc moteur, ce qui serait un peut bête !). Voici l'ensemble (outil perforateur et robinet d'aspiration) extirpé du moteur. Nous rangeons l'outil : Desserrer le filtre d'un tour, permet de le faire tourner à la main pour éviter l'écoulement de l'huile restante du filtre par le trou de la perforation. IMPORTANT : attendre que l'huile du support du filtre s'écoule au fond du filtre à huile. Mettre ce temps à profit pour vidanger. Voici, une fois la vidange faite, le filtre que nous avons obturé dans sa partie basse à l'aide d'une vis à chevilles pour le rendre étanche en partie basse. Depuis que nous pratiquons de la sorte, nous ne mettons plus de l'huile usagée partout : 5.2 - Vidange moteur par aspiration Il faut moins de temps pour le faire que pour l'écrire ! Il suffit de plonger la sonde dans le carter d'huile. On doit venir buter sur le fond. On peut faire plusieurs translation pour s'en assurer. Une fois fait, on ouvre le robinet et l'huile est aussitôt aspirée par l'appareil qui se trouve à - 1 bar. C'est très chaud. La partie métallique peut brûler si on la touche et explique pourquoi une poignée en caoutchouc sert d'isolant thermique : La dépression est obtenue par un Ventury sur lequel on connecte le raccord universel du compresseur. Il faut, environ 30 secondes pour obtenir le "vide" de la bombonne de 20 litres de contenance. Arrivé en fin de vidange, on aspire mi-huile, mi-air du carter, => la dépression se réduit rapidement. Il faut donc procéder à une seconde mise "sous vide" et reprendre l'aspiration de l'huile en manœuvrant la sonde par un petit mouvement de haut en bas. La quantité d'huile aspirée est indiquée par un tube gradué, très précis, ce qui permet de savoir si on a tout aspiré. Vers la fin, on n'aspire que de l'air => vidange est terminée : durée totale 2 mn sans salissure aucune. Un simple torchon suffit pour nettoyer le tube plongeur que nous rangeons sous légère aspiration afin d'éviter que des gouttes d'huiles tombent par terre. 5.3 - Mise en huile Nous ne nous étalerons pas trop là dessus, si ce n'est que pour vanter le nouvel entonnoir Facom qui s'agrippe parfaitement à l'orifice de remplissage de l'huile et que chacun connaît pour le peu de profondeur qu'il offre. Avec son mode de fixation intelligent, cet entonnoir ne tombe pas . Enfin, il peut servir à moult choses, notamment pour verser le LDR. Ici aussi l'entonnoir ne tombe pas : Grâce à cet outil très pratique et efficace (s’adapte automatiquement à tous les diamètre) je n'en mets plus à coté, surtout pour l'huile.: 5.4 - Transport huile usagée à la déchetterie Il suffit de déposer, de la bonbonne, le système Ventury à l'aide d'une clef à ergots : ... pour se retrouver avec une simple bonbonne facile à transporter dans le coffre et d'aller la vider à la déchetterie : Simplissime (aucune manipulation de l'huile), efficace (vingt litres d'un coup) et rationnel (un seul emport). 6 - Conclusion Cela fait plus de 15 ans que nous vidangeons nos voitures de la sorte au point au grand damne de nos bouchons de vidanges et que nos embouts de vidange magnétiques se morfondent dans nos tiroirs ! Pour l'A4, le constructeur préconise les vidanges tous les 10 000 km avec changement systématique du filtre à huile. La vidange par aspiration, nous ayant débarrassé d'une sacrée corvée, ceci nous a permis de mettre l'intervalle des vidanges à 7 500 km + filtre pour notre A4 (5 000 km pour notre Honda CIVIC de 1992 !). Autre avantage collatéral et ici je remercie Didier pour sa discussion, ci-dessous, on dispose d‘un super outil à dépression pour actionner les membranes de commande (turbo, vanne EGR, etc.) mais il devient possible de réamorcer le circuit GO en le branchant sur le circuit du retour GO et, cerise sur le gâteau, on peut, aussi, vidanger les circuits de freinage... Du coup, plus besoin d’acheter une pompe à dépression . Bien que de sujet mineur, nous espérons que cet article vous aura intéressé. Bien à vous.
  15. Merci dangi. On aura beau dire, recevoir des compliments fait toujours plaisir et encourage ... à tout âge. Bien à toi.