Aller au contenu

Sighy

Utilisateur
  • Compteur de contenus

    34
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Sighy

Information de profil

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    En haut sous la pluie
  • Marque et modèle
    Audi 50 LS BMW 1602-2 Citroën 2cv6 Spécial
  1. Un peu de nouveau oui, le projet tourne au ralentit par manque de temps Depuis tout ce temps, la face arrière a été reposée et la jupe avec, l'habitacle est presque terminé (tout du moins prêt a être apprêté) En résumé Au départ, j'en suis ici Le longeron d'origine était très abîmé, pas moyen de réaligner correctement l'ensemble, décision prise de refaire un longeron. J'ai tout d’abord fais un essai. Concluant a quelques détail près, mais les dimensions ne correspondaient pas Donc nouvel essai sur l'auto Pose du CIP Vue sur le travail réalisé depuis le début de l'année, c'est presque terminé J'ai récupéré un partie de plancher de ma défunte T3 Ajustage et traitement avant soudure Meulage de l'ensemble Vient ensuite le temps de passer la caisse hors rouille, c'est à dire d'effacer les traces de sa précédente histoire, décapage et le mot est faible du pavillon C'est marouflé, poncé (du 60 au 320 en ayant respecté les grains) Après avoir appliqué une impression phosphatante, pose de l'apprêt epoxy, a savoir qu'il y aura deux à trois couches Décapage de l'aile et de la jupe C'est tout bon, y'a plus qu'à attendre l'hors poussières (environ 30 min) Pour vous donner une idée du produit fini, a quelques détails près, le Cadiz orange Donc pour le produits, pour ceux que ça intéresse Ponçage de la caisse avec ponceuse excentrique + interface grain 60/80/150/240/320 Application degraissant lent Impression phosphatante Apprêt epoxy Pavillon 300 gr de base en 5:1 Aile + jupe 500 gr de base en 5:1 Les quantités, ça peut toujours être utile, car il est difficile de ce représenter le juste dosage pour éviter le gaspillage
  2. Merci à vous, en ce moment, c'est calme plat. Le problème quand tu as plusieurs véhicules, c'est qu'il faut du temps pour les entretenir en plus des à-côtés. Je devrais reprendre (et finir) la partie réparation de la carrosserie pour juin/juillet
  3. Non non rassures toi, je vais continuer de diffuser des photos ici. L'auto a dû subir un choc arrière important, les deux ailes arrières ont été déposées (dont une remplacée). la jupe remplacée et le planché redressé. Certaines parties de l'auto n'étaient même pas ressoudées. Il y a également les traces de pinces laissées par le marbre
  4. Pardon pour l'absence, je ne parle plus beaucoup de ce que je fais sur les forums. Ces images datent de fin 2014 - début 2015 J'ai pris la décision de remplacer la face arrière car quelques choses n'allait pas, j'ai récupéré celle de feu ma 50. Ainsi que son plancher Essai sur l'auto, le plancher complet ne v'a pas correctement, l'auto était comprimée. Sablage de l'habitacle arrière (profitons de nos vacances de Noël) Puis après cela, début du remontage Depuis, la face arrière est reposée, le plancher est presque terminé. La reconstruction arrière prend un temps fou, surtout le ré-alignement, le latéral gauche est presque terminé lui aussi. Les photos sont à venir. Si vous voulez suivre un peu plus, je vais poster d'ici peu mon travail sur une page FB que j'ai ouverte 'L'atelier des Oldtimers' où je parlerais aussi de la 02 et comment se faire un atelier chez soi
  5. Un point sur le bricolage de ce week end Quelque chose m’intriguait sur cette aile arrière , j'ai très vite comprise que le mastic devait être en promo à l'époque. La partie arrière va me donner du fil à retordre à mon avis Les panneaux de portes de la GLS ont été déposés. Ils trouveront leurs places sur les portes de la LS qui sont déjà traitées Le projet avance, cela redonne du courage
  6. De retour avec un essai de calandre J'en ai eu un peu ras le bol de passer 4 heures à nettoyer le garage après le sablage, du coup j'ai bricolé une cabine Entre temps j'ai préparé le terrain pour le sablage, ce qui prend pas mal de temps, c'est plus un pré-traitement car il y a encore du travail sur le bloc avant Et au bout de 18 heures Je suis allé plus vite pour le sablage que pour le châssis car j'ai couplé deux compresseurs d'air, ce qui me faisait 300 L avec deux bi-cylindres. Avant j'alternai entre les deux. Ca m'a augmenté ma durée de pression max mais surtout augmenté ma pression de service qui permet de sabler de manière plus régulière Et puis pour finir une pré couche de primer Il y a beaucoup de défaut, mais j'ai joué de malchance, entre le sable qui refait surface de je ne sais où, la perte de mon ressort de rappel de pistolet, le Cip qui faisait des siennes... Je vais faire les détails au pinceau, de toute manière, ce sera repris
  7. J'essayerai de te faire un mini tuto quand je m'occuperai de la découpe du bas de caisse. Il faut que je trouve un acolyte sinon l'étamage va trainer et là ce n'est pas bon pour la tôle. Il y a surement d'autres procédé, mais je n'ai appris que celle-ci
  8. Ce n'est pas bien compliquer à mettre en œuvre, Tu as trois moyens de chauffer, le chalumeau, la lampe à souder (ce que j'utilise) et le décapeur thermique En premier, tu décapes ta tôle, ensuite tu y applique une pâte à étamer que tu chauffes jusqu'à brunissage. Tout de suite après tu essuie ta pâte pour faire apparaître une tôle d'aspect chromé. Perso, je fais chauffer l'étain seul jusqu'à ramollissement, ensuite tu chauffes un peu ta tôle et tu y déposes ton étain. Une fois l'opération faite, avec une spatule en bois, tu façonnes tout en tenant une chaleur sur ton étain pour le garder pâteux (mais il faut gérer la température car l'étain passe très vite à l'état liquide). Sur la spatule je mets de la cire de bougie pour éviter l’accroche de l'étain sur le bois, ça ne gène pas et n'apporte pas d’impuretés (cire à l'état liquide). Une fois façonnée à la spatule, tu laisse refroidir et tu dégrossis avec une écouenne. Chose que je n'utilise pas car pas encore investit dedans.
  9. Niveau matériel, tu serais surpris de voir avec quoi je travaille... Au tour du côté gauche; réparation rapide des points de fixations de la baie de PB Même chose concernant la partie avant de la joue d'aile Une passe d'étain et on en parle plus (sauf pour les dernières finitions) Petit coup d’œil vers une zone malade Il va y avoir de la rustine ! Mais ça ne fait pas encore parti du programme, je vais d'abord finir mon bloc avant La face avant est également presque terminée
  10. Le travail du jour, la réparation du passage de roue Mise en forme et pointage des fixations d'aile, il est bizarre que la tôle soit repliée d'origine, je fais comme tel au cas où. J'ai testé la mise en forme du contour de calandre, au début s'était pour le fun, j'ai adopté par la suite Un coup d’apprêt pour protéger provisoirement, et c'est plus propre :) J'ai commencé à décaper mon aile, elle a de multiples perforations, c'est dommage, je ne sais pas si je vais réussir à la récupérer
  11. Un peu de nouvelle. L'auto est maintenant posée sur son chariot, il faut s'occuper de la carrosserie. J'ai décapé le passage de roue avant droit ainsi que quelques arrêtes sensibles histoire de sonder l'état. Seule la face avant nécessite une réparation. J'ai déposé la baie de pare-brise pour pouvoir traiter l'ensemble du tablier sans oublier de faire les adaptations pour le tableau de bord, la ventilation, ... Une infime partie est infectée, je ne sais pas si je vais réellement intervenir car ce n'est que minime, je pense simplement retirer la zone malade. Par contre, malgré que la baie soit une pièce d'origine, il va y avoir du travail pour faire les raccords, étonnant.
  12. Je souhaitais souder ma caisse pour avoir un châssis plus rigide, sauf que j'ai déposé ma face avant, puis j'ai soudé mon longeron. Les soudures on tirés et le longeron est parti du bas.
  13. Des nouvelles tristes et bonnes, Ma caisse de 50 n'est plus utilisable suite à une erreur (stupide) qui fait que mon longeron avant est parti dans les choux... sans compter le prix d'un marbre, de la face avant et des équipements à racheter, le choix fut vite fait... Les aventures ne s'arrêtent pas ici pour autant, je veux ma 50 et je l'aurais ! Donc, Voici la nouvelle, c'est une Polo GLS de fin de prod, une fois les modifications apportées, nous n'y verrons que du feux L'état général ? Il est neuf comparé à la 50... J'ai un peu de travail mais sans plus. On commence calmement par terminer de déshabiller l'auto. Le précédent proprio avait commencé, dépose du moteur, des trains roulants ainsi de suite. Je vais débuter par le soubassement, chose qui pour cette auto est importante. Décapage pour préparer le sablage (ce serait trop long avec le mastic pulvé et le bitumeux...) 17 heures de souffrance et j'en arrive ici Le sablage, c'est super joli Et maintenant
  14. Avancement des travaux. Sablage de l'intérieur de porte, j'ai choisi de remplacer le panneau car l'ancien est perforé à de multiples endroits. Avec le pistolet de sablage simple sur un compresseur 150L 3ch, du sable, beaucoup de patiente et plusieurs heures plus tard. Un bon coup de dégraissant et application du primer anti-corrosion. Je ne suis pas mécontent du résultat. Pour le panneau de porte, j'ai reprise celui de la 76', j'ai juste découpé au niveau de l'arrête que je n'ai pas sur la 78'. Sablage des contours, le centre est très propre, simple égrainage et application du primer. Dépose de la face arrière en vue du remplacement, du bac de roue de secours, chose qui ne va pas être aisée.
  15. J'ai retenté l'étamage (en gros rebouchage) pour mon cas. Sans spatule, c'est la misère. J'ai fais en plusieurs passes, la première pour la soudure, la seconde pour étaler, la troisième pour l'apport. Avec un peu de poussière Dans le meilleur des cas, c'est ce type de réparation que j'aime, une belle soudure, un bel étamage, et on y voit plus rien ! Là où j'ai deux mains gauche, l'application de mastic, je vous laisse juger.... Accessoirement, j'ai testé la réa d'une BAR arrière Prix de reviens, 3 euros... pourquoi s'en passer ?
×
×
  • Créer...